lepommier :   le 25 août la serie des coquelicots, en préparation pour l'expo d'Argenteuil.

 

 été 2003
Pierre Marcel, juin - août 2003, Acrylique sur toile  46 x 38 cm chaque.(format 8F)

Peints   en extérieur, à Guerny, Juillet-Aout 2002 
Exposition Galerie "A PROPOS D'ART" Argenteuil, 3-26  septembrere 2003, Argenteuil


Carnet de notes:
Il ne s'agit pas ici tant de peintures de coquelicot, que d'une espèce de performance qui m'a occupé tout cet été particulièrement ensoleillé.
Je répands sur mes toiles des flaques de peinture plus ou moins diluée, les fait glisser en tous sens, très doucement, afin d'obtenir une allure de pétale. Le soleil m'est un allié, évaporant rapidement ces lagunes de liquides rouges. Je répète ces opérations jusqu'a ce que l'idée de la fleur me semble posée.
Les semaines passant sur ce travail, il devient moins important de "réussir" un coquelicot, que de juste être bien avec la couleur, sa transparence, son dessin  .

Ce n'est donc plus de la peinture figurative, mais pas encore vraiment de l’abstrait…  d'ailleurs, pour faire bon poids bonne mesure, je peins en contrepoint un pistil de coquelicot, quelquefois où ça me chante.

Ce petit objet vert, et cette tendance à l'abstraction, ne viennent pas de la planète Mars, au plus près de la terre depuis 70 000 ans.  En réalité,  dans la pratique de la peinture, le moment rare et magique où tout se fait avec aise est un vertige ou l’on perd le sens de la réalité.

 

Commentaires:  
 Proposer votre commentaire

 

    Retour sur index mois d'août

 Contact